Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

  la ferme

  

 

 

 

 

 

Décembre 1974

A l’initiative de Mme Colette LE SCANFF et de Melle B. NICOL, une lettre ouverte à la Municipalité de Mandres s’inquiétant de l’état de la Ferme a recueilli une large approbation.

L’information est reprise dans la presse.

 

22 Février 1975

Création officielle de l’association « Les Amis de Mandres ».

 

11 Juin 1975

Réunion en mairie avec la Municipalité et la SCIC.

A la même époque commencent les réparations du pigeonnier et de l’étable (rue des Champs).

 

Année 1976

Plusieurs lettres alertent la SCIC du mauvais état général des bâtiments et des toitures.

Sans réponse de la SCIC, nous relancerons l’affaire le 18 juin 1977.

 

9 Juillet 1977

24ème Exposition florale de Mandres-les-Roses.

Une vigoureuse action d’information expose aux autorités et au public la situation de délabrement.

 

25 Juillet 1977

Par arrêté du Ministre de la Culture et de l’Environnement, les façades et les toitures de l’ensemble des bâtiments (y compris le colombier) de la ferme dite « de Monsieur » sont inscrites sur l’inventaire supplémentaire des monuments historiques.

 

Hiver 1977 – 1978

Les réparations promises n’ont pas été entreprises (les toitures continuent à se dégrader, les glissements de toitures sont devenus des trous énormes). Depuis plusieurs mois, la Ferme n’est plus hors d’eau.

 

16 Mai 1978

Constatant le naufrage du magnifique ensemble des  bâtiments, l’association « Les Amis de Mandres » décide une grande campagne : recours au Président de la République ainsi qu’à tous les responsables, lettre ouverte au Directeur de la SCIC, information de la presse.

Furent alertés entre autres :

Monsieur le Président de la République

Monsieur le Président du Sénat

Monsieur LANIER, Préfet de la région Ile-de-France

Monsieur le Ministre de la Culture et de la Communication

Monsieur le Ministre de l’Agriculture

Madame PREVOST, Conservateur des Bâtiments de France

Monsieur le Maire.

 

 

22 Septembre 1978

L’entreprise Gallozi commence les travaux.

 

29 Septembre 1978

Réponse de Monsieur le Président de la République.

Le Conservateur Régional des Bâtiments de l’Ile-de-France a alloué, le 4 août, une subvention de 33000 F(5030 €) au propriétaire de la Ferme, correspondant à 10 % du coût des travaux de réfection de la couverture, travaux évalués à 340 000 F (51 829 €)

Les travaux pourront donc être incessamment entrepris.

 

Printemps – été 1979

Achèvement de la réfection des toitures, la Ferme est hors d’eau, la Ferme est sauvée.

 

Octobre 1979

Le Comité Régional d’Ile-de-France pour « l’année du Patrimoine » (1980) établit la liste des opérations à retenir pour le Val-de-Marne :

-  Restauration de la Ferme de Mandres-les-Roses ;

-  Divers travaux du Château de Vincennes (dégagement du donjon, réfection de la place d’Armes, etc.).

 

21 Janvier 1980

Le Conseil Municipal adopte le programme de Contrat régional établi sur la base de l’avant-projet.

 

7 Juillet 1982

Le Conseil Régional accorde une subvention de 4 272 667 F (651 351 €).

 

5 Août 1982

Le Conseil  Municipal autorise le Maire de Mandres-les-Roses à signer une promesse de vente avec la Caisse des Dépôts et Consignations pour la Ferme et les terrains attenants de 19 898 m²

au prix de 2 4000 000 F (365 854 €).

 

3 Mars 1983

Le Maire de Mandres-les-Roses signe l’acte d’achat de la Ferme par la commune. 

 

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : LES AMIS DE MANDRES
  • LES AMIS DE MANDRES
  • : Environnement et action culturelle: défense du patrimoine local, concerts,expositions, Histoire locale
  • Contact

Articles Récents